Les mystères (des journées) du Patrimoine

Journée du Patrimoine 1

© Journées européennes du patrimoine

D’ici deux semaines vont se tenir les 36e journée(s) européenne(s) du patrimoine autour du thème “Arts & Divertissements”. 

Placées sous le patronage du Conseil de l’Europe et de la Commission européenne, elles permettent de visiter gratuitement, un peu partout en France, de nombreux édifices, ministères, parcs, musées, galeries, usines et autres lieux plus atypiques encore.

Idéal pour découvrir ou redécouvrir toutes les pépites de notre patrimoine.

Pour ma part, ce type d’événement me met en joie. Et bien que je pourrais réaliser nombre des visites proposées le reste de l’année, j’aime à attendre ces journées pour bénéficier d’un “petit truc en plus”. Ici un lieu à visiter exceptionnellement de nuit, là une animation thématique ou un monument dont la visite guidée sera fera en la présence d’un spécialiste. La cerise sur le gâteau en quelque sorte !

Mais malheureusement, quand je parle autour de moi des journées européennes du patrimoine, force est de constater que l’enthousiasme n’est pas à son comble. Rares sont les pupilles qui brillent quand j’évoque l’event et plus rares encore sont les personnes m’ayant confié avoir des projets pour l’avant dernier week-end de septembre. Au contraire. Il arrive même que je n’obtienne comme réponse, outre un regard terne non dénué de surprise, une phrase moins policée de mon interlocuteur. “Truc de vieux”, “so boring”, je vous en passe et des meilleures. Pourtant il s’agit de personnes ouvertes, curieuses, cultivées ; comment expliquer ce désintérêt ? Serais-je entourée pour une raison que j’ignore de personnes n’ayant pas d’attrait particulier pour le patrimoine? 

Journée du Patrimoine 2© Pxhere – CDO domaine public

Car visiblement, nous sommes nombreux à apprécier ces ouvertures exceptionnelles : en 2018, on a recensé pas moins de 12 millions de visiteurs à l’échelle nationale lors de ces journées. Presque 20% des français ! Alors je veux bien que l’on me dise que certains visiteurs comme moi vont participer à plusieurs activités sur les 3 jours ce qui gonfle les chiffres (vu qu’on parle en visiteurs et non en visiteurs uniques), que d’autres ne sont pas français et profitent de leur présence sur le territoire pour visiter, que ces journées sont désormais l’occasion de sorties de classe (23000 élèves de 900 classes en 2018) et nombreux autres arguments sensés. Mais comment peut-il y avoir un tel décalage entre les chiffres et ma réalité vécue?

Ce mystère m’a interrogé et j’ai posé quelques questions à ces proches pour déterminer l’origine de leur désintérêt. 

Et j’ai pu remarquer qu’il était assez profondément inscrit en eux, même si les motifs étaient variés. D’aucuns pensent qu’il n’y a que des châteaux et musées historiques à visiter et ce n’est pas leur tasse de thé. D’autres plus radicaux encore, gardent un tel souvenir de leurs visites scolaires, qu’ils ont fait une croix sur ce type de sorties ad vitam. D’autres encore trouvent qu’il est compliqué de connaître le programme des animations sur sa région ; mais m’ont avoué parallèlement ne pas avoir fait de démarche de recherche… Pour finir, certains craignent l’affluence (effet sardines et moutons cumulés) ; mais me disent ne pas réaliser souvent de visites culturelles, en dehors de celles faites sur leur lieux de vacances. Surprenant…

En attendant qu’ils changent d’avis et que l’on soit plus nombreux encore à vouloir visiter ces lieux d’exception, profitons-en, voire réservons nos places quand c’est possible de le faire, les lieux emblématiques ou rarement ouverts étant littéralement pris d’assaut chaque année. A l’image du Palais de l’Elysée où c’est plusieurs heures qu’il faudra attendre pour espérer rentrer. D’où l’intérêt (de ne pas convaincre tout le monde de venir!! et plus sérieusement) d’organiser un peu son périple en amont. 

Le Parisien, dans son article du 3 septembre, indique par exemple que pour les réservations des visites de la SNCF (ouvertes depuis le 2 septembre) ou de la RATP à Paris (à partir du 11 septembre) les places partent en quelques minutes. Et qu’il y a déjà des lieux, à l’image de  la visite de l’ancienne banque diamantaire devenue hôtel 5 étoiles ou encore la visite sensorielle du Musée Albert-Kahn à Boulogne-Billancourt, qui indiquent qu’ils sont déjà complet pour l’événement.

Mais il me semble que la meilleure des options, pour des journées du Patrimoine réussies, atypiques et simple à organiser, est de s’éloigner de notre sacro-sainte capitale pour voir tout ce qu’il existe à 2 pas. Prenez l’Essonne – exemple pris à tout hasard et de manière totalement impartiale bien sûr !! Le département est particulièrement riche de son patrimoine. Il regorge de lieux magnifiques* ; et de vrais efforts ont été entrepris pour rendre ces visites les plus ludiques et instructives possibles. Conférences, ateliers, circuit vélo thématique, adventure game… ce ne sont pas les options qui manquent.

Journée du Patrimoine 3© Le Domaine départemental de Méréville, le Pont des roches © Xavière Desternes • Le Musée de la Photographie © Gérard Boutot • Musée du Val Fleury – Vitrail © Ville de Gif

De mon côté, je viens de finir de préparer mon programme. Cette année, je n’aurai malheureusement que le samedi pour en profiter, mais on va tenter d’optimiser le planning ! Je vais commencer la journée à Méréville pour réaliser la visite guidée du domaine historique, C’est l’un des derniers jardins anglo-chinois pittoresques du 18e, l’un des plus connus d’Europe, car mis en scène par les plus grands artistes de son temps. Ce site, parrainé par Catherine Deneuve, vient d’ailleurs recevoir le label “Jardin Remarquable” par le ministère de la culture. De quoi en prendre plein les mirettes. Attention, pour ceux que cette visite intéresse, il faut réserver et vous rendre à l’office de tourisme de la ville quinze minute avant le début du tour.

Puis, après la pause déjeuner, je me rendrai à Bièvres au musée de la photographie, réouvert depuis juin suite à ses travaux pour voir l’exposition “Tous Photographes”.  Visiblement, cette exposition est découpée en 10 périodes, des années 1840 à nos jours et propose des collections inédites (matériels, manuels, publicités, photographies) qui mettent en évidence la fulgurante diffusion de la pratique photographique. Le musée propose également une exposition  nommée “Ressemblance garantie” traitant du portrait, ses caractéristiques et son rôle au fil du temps. Des premiers portraits au selfie en passant par les photomatons, il y doit y avoir beaucoup à dire et à apprendre sur cette mise en image de soi à travers les siècles.

Enfin, sur le chemin du retour, j’irai au Château du Val Fleury pour voir son exposition “Trésors de lumière” qui explore l’histoire du vitrail en Essonne et nous en présente quelques exemplaires (maquettes et vitraux finaux) remarquables. J’espère arriver avant 18h et assister à la démonstration de la réalisation d’un vitrail par un maître verrier de l’atelier Terre de Verre (samedi et dimanche de 15 à 18h). Bref, vivement le 21 !

Et vous, appréciez-vous ce type de journées ? Et est-ce le cas de votre entourage? J’ai vraiment l’impression que malgré tout ce qui est mis en place et la communication réalisée autour, beaucoup se méprennent sur ces journées et ce que l’on peut y voir et y faire. Il me semble qu’elles pâtissent sensiblement du même problème d’image que les guides touristiques, même professionnels.

Il est probable qu’une amélioration sensible des sites webs des organisateurs et partenaires, tout particulièrement leurs version mobiles (grrrr, ndlr) seraient très appréciable. Mais il n’y a pas que ça. C’est pourquoi je serais preneuse de tous vos retours d’expérience sur ce type de journées et votre appréciation sur les activités que vous avez pu réaliser. Creuser ce mystère sera le meilleur moyen de vous proposer via boost des activités guidées tel que vous, vous les désirez 🙂

Belles journées du patrimoine à tous,

Alice de boost your trip

 

*Liens vers des sites proposant une sélection d’activités en Essonne

811 animations en Essonne https://www.journees-du-patrimoine.com/DEPARTEMENT/journees-patrimoine-91-essonne.htm141 activités en Essonne https://www.guide-tourisme-france.com/TOURISME/visiter-91-essonne.htmLes journées du patrimoine de Grand Paris Sud https://sortir.grandparissud.fr/festivals/journees-du-patrimoine-2019L’Essonne, côté cours & jardins http://www.tourisme-essonne.com/patrimoine/

Parmi ce que nous aurions aussi voulu faire, mais le temps manque :

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s