Nos valeurs et nos règles

le

Les guides

Guide touristique est un métier qui peut être compliqué. C’est un métier saisonnier et donc il arrive souvent que les guides professionnels ne travaillent que 8 mois dans l’année, voire 6 mois et moins pour certain. Ce sont des indépendants et ils n’ont donc pas les mêmes aides que les intermittents du spectacle. Ils évoluent dans un secteur concurrentiel et font face à l’uberisation de l’activité. Pour continuer ce métier malgré ces difficultés (parmi d’autres), ils se doivent d’être vraiment passionnés. Ils sont amoureux des lieux, de l’histoire ou de la culture qu’ils vous font partager.

L’un des objectifs premiers que nous avons voulu ancrer dans notre projet est d’offrir aux guides une plateforme leur permettant facilement de se mettre en relation avec leurs clients. Ces guides professionnels rendent un service d’une grande qualité. Nous avons donc très vite compris que leur offrir la meilleure qualité de service devrait être notre leitmotiv. Pas que les clients ne soient pas importants dans une activité à finalité commerciale !! Mais c’est avec des guides chouchoutés et compétents qu’on s’assure de la satisfaction de tous.

Il existe des guides non professionnels. Grâce à internet et aux plateformes de type Uber, ils sont bien plus nombreux que les guides professionnels. Ils sont également moins chers. Mais, cela va également avec le fait qu’ils ne peuvent pas rendre la même qualité de service. Ils ne sont pas toujours aussi passionnés et connaisseurs que leurs confrères professionnels. Par ailleurs, ils n’ont pas été formés ou jugés sur la capacité à bien réaliser cette activité, ni n’ont pas la possibilité d’offrir les mêmes garanties (assurances diverses) que leurs collègues pros. C’est pourquoi chez boost your trip nous avons fait le choix de ne travailler qu’avec des guides dont c’est la profession.

Puis nous avons réfléchi à comment leur proposer un service de qualité, mais aussi une nouvelle prestation qui leur apporte concrètement quelque chose, ainsi qu’à leurs clients. Et c’est alors que nous étions partis dans cette réflexion, que nous nous sommes demandé si la solution ne serait pas justement dans l’approche d’une autre typologie de clients. Les vacanciers sont déjà très sollicités. Alors que peu de choses sont proposées aux voyageurs d’affaires.

Nous avons réalisé :

  • que les guides ont des périodes très creuses qu’ils aimeraient bien combler
  • qu’elles correspondent aux périodes hors horaires et vacances des touristes
  • que les clients qui recherchent une qualité de service irréprochable sont les entreprises
  • que le tourisme d’affaires est une part importante du tourisme global et qu’elle est grandissante
  • que les entreprises veulent que leurs salariés puissent effectuer leur business trip en toute sécurité, mais qu’ils puissent également profiter de leur voyage plus productif et enthousiaste dans leur travail.

Et pourtant, il n’y a pour ainsi dire pas de prestations spécialement conçues pour eux. Il y avait donc là une voix à suivre. Nous nous sommes donc engagés dans le Bleisure. Et pas seulement le bleisure “classique” qui consiste à prolonger ou commencer plus tôt un déplacement professionnel, mais un bleisure global, pour tout voyageur d’affaires ayant envie de découvrir et vivre un peu plus de choses dans sa journée, même sans pouvoir s’octroyer de rallonge ! Le tout dans le respect des règles de son entreprise.

Nous avons aussi formalisé plusieurs autres objectifs et règles ce même jour (notre engagement sociétal, être acteur du tourisme durable…). Nous vous en parlerons dans d’autres articles 😉

Aujourd’hui, focus sur les guides.

Guide

Note pour la compréhension de ce qu’est le métier de guide. Pour des facilités de lecture, nous n’utilisons que le terme « guide » pour les désigner. Mais ce terme englobe tous les métiers autour de la guidance touristique, c’est-à-dire :

  • Les guides conférenciers ;
  • Les guides accompagnateurs ;
  • Les guides sportifs (cela comprend les guides de hautes montagnes) ;
  • Les guides interprètes.

L’humain est notre culture

  • Nous souhaitons offrir un service de qualité aussi bien pour les guides que pour les clients ;
  • Nous souhaitons offrir une sérénité d’esprit aux clients qui nous font confiance ;
  • Nous voulons participer à des actions pour le développement durable.

Nous avons inscrit en nous, dans notre l’ADN, l’humain. Nos valeurs comme la qualité de service, nos règles et nos objectifs sont là pour renforcer le lien. Qu’il soit plus humain.

Nous avons choisi de restreindre le périmètre des guides pouvant offrir leurs prestations sur le site pour pouvoir garantir la qualité des services qu’ils pourront proposer aux clients venant sur notre plateforme.

Nous avons aussi choisi de viser des clients exigeants, car leur quotidien fait qu’ils ont besoin de pouvoir se reposer sur des gens de confiance. Nous avons donc orienté notre plateforme pour les voyageurs d’affaires et leurs entreprises. Ce sont des gens qui voyage toute l’année, une grande expérience des déplacements et des attentes précises, et font partie d’entreprises aux politiques, de voyage, établies.

Les règles à respecter pour rejoindre notre plateforme

Le Syndicat Professionnel des Guides Interprètes Conférenciers a des revendications qui encadrent ce qu’il pense être nécessaire pour pouvoir prétendre au statut de guide.

Nos règles sont assez proches des leurs. Mais souhaitant proposer nos services  à l’international dans le futur, il nous fallait dès à présent les adapter à notre vision de ce qu’est un guide professionnel, afin de ne pas être coincé par la définition d’un guide pro, potentiellement différente selon les pays.

La carte professionnelle

De nombreux pays n’ont pas de carte professionnelle pour leurs guides. Mais dans les pays où cette carte existe, elle sera exigée pour pouvoir intégrer la plateforme. C’est le cas de la France qui le pays où nous lançons notre activité.

Concernant les pays qui n’en ont pas, nous avons prévu dans l’avenir de mettre en place notre propre carte professionnelle. Pour l’obtenir, il faudra passer un examen similaire à celui passé par les guides français. Ce projet est pour le moment à l’état d’étude, mais il sera finalisé avant notre déploiement à l’international.

Guide doit être le premier métier

Comme évoqué plus haut, le métier de guide est saisonnier. Nous savons parfaitement que certains d’entre eux prennent des jobs d’appoints pendant les périodes creuses pour pouvoir subvenir à leurs besoins. Nous n’avons aucune restriction sur ce point.

Toutefois, le métier de guide doit être le métier principal, toujours dans la volonté d’offrir la prestation la plus qualitative possible. Si le guide a un ou plusieurs autres jobs à côté de celui de guide, ils ne doivent pas lui prendre plus de temps que ne lui prend son activité de guide. Bien sûr, le travail de formation et de maintien des connaissances autour de son activité de guidance est considéré comme faisant partie de son activité de guide. Cela valorise son désir d’apporter un service de qualité à ses clients.

Les études

Le guide partenaire de boost your trip doit pouvoir prouver avoir fait des études ou détenir une formation certifiante dans le domaine où il exerce sa guidance.

Il y a des spécificités (comme pour les guides de hautes montagnes par exemple), mais en France, pour être guide conférencier, il faut avoir un Bac + 5 et avoir au cours de ses études validé les unités d’enseignement suivantes :

  • Compétences des guides-conférenciers ;
  • Mise en situation et pratique professionnelle ;
  • Langue vivante étrangère.

Ce bagage lui assure (et nous permet de garantir) la qualité du service qu’il va rendre.

Connaissances des lieux

Les clients du guide sont sous sa responsabilité. Il doit donc pouvoir garantir leur sécurité et leur bien-être. Il doit donc parfaitement connaître les lieux où il exerce sa guidance et pouvoir répondre aux besoins annexes de ses clients :

  • où est le lieu de secours ou l’hôpital le plus proche. Si l’un de ses clients est blessé ou malade pour quelque raison que ce soit, il doit pouvoir l’emmener au plus vite dans un lieu où l’on pourra le soigner ;
  • les points où il est possible de se sustenter. Restaurant, buvette, épicerie, tout endroit où ses clients pourront de restaurer ;
  • les lieux d’aisance ;
  • renseigner ses clients sur les endroits où ils peuvent se loger.

La passion

C’est un point compliqué à mesurer. Mais nous souhaitons marquer le fait que nous recherchons des guides passionnés. Quoi qu’on en dise, le meilleur vecteur de la qualité de service est la passion. Et nous voulons que nos guides l’aient très forte !

Vous allez me dire que certaines personnes n’ayant pas de diplôme dans la guidance peuvent être passionnées par un domaine. Nous en sommes certains. Et nous les invitons vivement à se former pour obtenir les diplômes ou certifications qui feront d’eux des guides professionnels leur permettant de partager les lieux, domaines, passions… chères à leur coeur de la plus belle des manières.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s