L’été indien (Fr-Eng)

indian-summer-1344013

Ce ne sont pas les destinations chatoyantes qui vont manquer dans les mois à venir…
Si vous avez l’occasion de vous rendre dans les pays dont nous allons parler ci-dessous, nous vous recommandons (de vous faire accompagner d’un super guide local bien sûr, mais aussi) de ne pas passer à côté des merveilles que peut offrir la nature lors de l’été indien.

Où peut-on profiter d’un bel été indien ?

Au nord des Etats-Unis et au Canada par exemple.
L’été indien tire son nom d’une habitude des indiens d’Amérique. Selon d’anciennes histoires, ce serait durant cette période que les indiens d’Amérique faisaient leurs dernières provisions avant l’arrivée de l’hiver, léguant ainsi leur nom au phénomène aux Amériques.

Mais d’autres pays ont une période météorologique similaire à l’été indien qu’ils ont nommé différemment. Par exemple, en France, cette période était appelée « l’été de la Saint-Denis » jusqu’à ce que Joe Dassin popularise l’expression « été indien ». En Italie, on l’appelle « l’été de la Saint-Martin ». En Suède, c’est « l’été de la Toussaint ». En Espagne, on parlera de « l’été indien de Saint-Michel ». Et en Angleterre, il est appelé « l’été de la Saint-Luc ». La concurrence est rude !

indian-summer-4-1344005

Comment l’été indien s’est-il popularisé ?

L’été indien est une expression pour désigner un phénomène météorologique qui n’est pas constant. Cette expression, « Indian Summer », trouve ses origines au 18ème siècle au Etats-Unis en Pennsylvanie, à New York et en Nouvelle-Angleterre. Ce sont les Québécois qui dans leur francisation, vont traduire l’expression par « été des Indiens » au 19ème siècle. L’expression aurait pu rester au nord de l’Amérique, mais un célèbre chanteur franco-américain en a décidé autrement… Et grâce à Joe Dassin et sa chanson devenue culte, l’été indien est arrivé jusqu’à nous !

« On ira où tu voudras, quand tu voudras – et l’on s’aimera encore, lorsque l’amour sera mort – toute la vie sera pareil à ce matin – aux couleurs de l’été indien » L’été indien (refrain)- Joe Dassin

Comment expliquer ce phénomène météorologique ?

Il a lieu au début de l’automne. Les journées sont de plus en plus courtes et les températures de l’hémisphère nord commencent à diminuer. L’air froid qui était jusque-là cantonné à la région polaire durant l’été a la possibilité de se disperser sur les régions tempérées de l’hémisphère nord. Les dépressions polaires s’étendent et se dirigent vers le sud. Les vents polaires extrêmes froid créent des gelées un peu partout dans ces régions. Mais dans le même temps, les aires de haute pression se déplacent plus lentement et tardent à descendre dans le sud. Ces vents chauds et froids se croisent et se repoussent dans différentes directions. Durant cette période, il arrive donc qu’il y ait plusieurs dépressions successives et entre elle, un moment de redoux. C’est ce que l’on appelle des courants anticycloniques et dans le « folklore », l’été indien.

 

Faut-il se protéger ?

Oui, c’est une période où il faut également faire attention à bien se protéger. Il peut y avoir de grands écarts de température dans une même journée. On peut être facilement tenté d’enlever une couche de vêtement en pensant qu’il ne va pas faire si froid. Et dans la journée, on est balayé par un vent glacial venant du nord qui nous glace les os. Sans parler de la bonne probabilité de grippe dès le lendemain….

Il faut donc bien prendre garde à prévoir de quoi se couvrir chaudement si besoin. Pour la journée et de la même manière la nuit.

 

Conclusion

Quel que soit le nom qu’on lui donne, l’été indien est un phénomène bien particulier.

Les météorologues précisent qu’un été indien passe obligatoirement par une période de gel suivi par un redoux amené par des hautes pressions qui ont tardées à se déplacer. Toute période de redoux sans avoir été précédée par une gelée n’est pas considérée comme étant un été indien. Toutefois, l’expression est de plus en plus utilisée pour désigner ce moment d’octobre où les températures sont encore assez douces.

Si vous avez l’occasion de faire un voyage d’affaire dans un autre pays durant le mois d’Octobre et qu’en sortant de votre réunion, vous sentez un certain redoux dans l’air et que la température est agréable, vous faite potentiellement l’expérience de l’été indien. La journée est magnifique, ensoleillée alors qu’il avait gelé les jours précédents ? Profitez-en pour prendre un peu de temps pour visiter la région où vous vous trouvez. Vous pourrez profiter des sublimes couleurs que nous offre la nature à cette période sans subir le froid qui annonce l’arrivée de l’hiver.

Ils parlent également de l’été indien

 

indian-summer-5-1343997

English version

Indian summer

Many destinations will be very beautiful destination in the coming month. If you have the opportunity to spend your business in the following countries, we recommend you book the services of local guides that will help you discover the wonders that nature can offer us during the Indian summer.

Where can we enjoy a beautiful Indian summer?

The Indian summer takes its name from a habit that American Indians had. According to some stories, it was during this period that the American Indians made their last provisions before the arrival of winter. So the Indian summer is discovered mainly in North America, in the North of the United States and in Canada.

But other countries have a weather period similar to the Indian summer that has another name at home. For example, in France, this period was called the summer of Saint-Denis until Joe Dassin popularized the expression « Indian summer ». In Italy it is called the summer of St. Martin. In Sweden, it’s the summer of All Saints. In Spain, we will talk about the Indian summer of Saint-Michel. And in England, it is called the summer of St. Luc.

How did the Indian summer become popularized?

The Indian summer is a simple expression for a weather phenomenon that is not constant. This expression « Indian Summer » has its origins in the 18th century in the United States in Pennsylvania, New York and New England. It is the Québécois who in their Frenchization of all the English vocabulary they can use, will translate the expression « summer of the Indians » in the 19th century.

It should never have come out of North America, but our national Joe Dassin decided otherwise with a song that became cult.

« on ira où tu voudras, quand tu voudras
et l’on s’aimera encore, lorsque l’amour sera mort
toute la vie sera pareille à ce matin
aux couleurs de l’été indien »

Word of the chorus of the Indian summer of Joe Dassin

A meteorological phenomenon

We are at the beginning of autumn. Days are getting shorter and temperatures in the northern hemisphere are starting to decline. Cold air that was previously confined to the polar region during the summer has the potential to disperse over the temperate regions of the northern hemisphere. Polar lows extend and move south. Extreme cold polar winds create jellies all over these areas. But at the same time, the high pressure areas move it more slowly and late to go down to the south. These hot and cold winds intersect and push back in different directions. During this period, it happens that there are several successive depressions and between her a moment of warmth. This is called the anticyclonic current and in folklore, the Indian summer.

indian-summer-1344023

We must protect ourselves

This is a time when you also have to be careful to protect yourself. There may be large temperature differences in a single day. One can be easily tempted to remove a layer of clothing thinking that it is not going to be so cold. And during the day, we are swept by an icy wind from the north that chills our bones. The next day, we caught a good flu.

So be careful to plan what to cover if needed in the day. And in the same way at night.

Conclusion

The Indian summer is therefore a very particular phenomenon. Meteorologists say that an Indian summer necessarily passes by a period of frost followed by a warmth caused by high pressures that have been slow to move. Any period of warmth without being preceded by a frost is not considered to be an Indian summer.

However, the phrase begins to be used to just refer to that October moment when temperatures are still pretty mild.

If you have the opportunity to make a business trip to another country during the month of October and that coming out of your meeting, you feel a certain warmth in the air and that the temperature is nice, you made certainly the experience of the Indian summer. The day is beautiful, sunny while it had frozen the days before. Take the time to visit the area where you are. You can enjoy the beautiful colors offered by nature at this time without suffering the cold that announces the arrival of winter.

Do you enjoy this period to make new discoveries?

They also talk about the Indian summer

 

Régis de boost your trip

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Richard dit :

    Et en plus, c’est de saison ! Merci pour ce tour d’horizon exhaustif.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s