Meet people 3 : Lina, a former French teacher, a writer and a guide of Turin.

DSC_0060Hi everyone!

Today I would like to present you the interview of Lina, a former French teacher who is also a writer and a guide of Turin, Lina. We discover with her the magnificent Cinema Museum which is located under the Mola Antonelliana. This is one of our last article concerning Turin. I wish you an interesting reading !

BoostYourTrip : How did you get the desire to exercise as a guide ?

Lina : I was already working as an accompanist, and during my travels I met many guides all around the world. And one day I thought to myself that I had to pass the exam to become a guide, because then I would work there, because you can not always travel. And so I started to work in Italian, French and English, and then I started to learn other languages because we have more and more foreign customers. Now I am working in five languages besides Italian.

BoostYourTrip : According to you, what are the principal skills and qualities that a guide has to master?

Lina : I would say the language first, because without language we do not communicate. First speaking your own language properly is essential, then the best possible foreign languages. I think people are willing to forgive some mistakes as long as we can do a good speech and we can say all. Naturally a good culture and to know the subject that you present are necessary.

BoostYourTrip : What is your best memory as a guide ?

Lina : I have a lot ! [She laughed] You are catching me a little off guard! Let’s see … I remember once when I was visiting with a school group, children who wanted to visit the Egyptian museum. I already knew them because we had a lot of visits together. That day they arrived with a gift for me: they brought me drawings on which they had written in hieroglyphics. I was both happy and scared because I do not read hieroglyphics! [She laughed] Fortunately, the teacher made them write thetranslation! There are some situations like this when you work as a guide, because it is expected that you know everything, and this is not the case.

BoostYourTrip : What do you think about the retentions exercized on the revenue of guides by the operators of tourism overall today?

Lina : I think everyone has to work. We can not work for nothing and everyone has to earn something. Of course if the agencies can make a profit otherwise, it’s better for the guides.

BoostYourTrip : What could be done to improve your everyday life as a guide?

Lina : In Turin there is a lot of things. I must say that in the last twenty years I have seen incredible changes. Now the entire city center is pedestrian, which is much more convenient for sightseeing. Museums are more and more beautiful and interesting. Of course, some things could be done, such as eliminating the queues to access the sites and the wait. However, somewhere we are happy to see them because it means that people appreciate.

BoostYourTrip: What do you think about the concept BoostYourTrip?

Lina : I do not know it very well but I think that anything we do to promote tourism, to help people to move more easily and to experience new things is positive. Today everything is changing very fast, especially with digital. The way of traveling has changed completely and contacts too. With the internet it is easier. Thanks to internet people can contact me or see reviews left by others, and it makes me happy because they trust me.

Interviewed by Daphnée Michon.

 DSC_0299

Bonjour tout le monde !

Aujourd’hui je voudrais vous présenter l’interview de Lina, ancienne professeur de française qui est aussi écrivaine et guide de Turin. Nous avons découvert avec elle le magnifique Musée du Cinéma qui est situé sous la Mola Antonelliana. Ce sera l’un de nos derniers articles concernant Turin. Je vous souhaite une bonne lecture !

BoostYourTrip : Comment vous ai venu l’envie d’exercer comme guide ? 

Lina : Je travaillais déjà comme accompagnatrice, et dans mes voyages j’ai rencontré beaucoup de guides autour du monde. Et un jour je me suis dit qu’il fallait que je passe l’examen pour devenir guide, parce que comme ça je travaillerais sur place, car on ne peut pas toujours voyagé. Et donc j’ai commencé à travailler, en italien, en français et en anglais, puis j’ai commencé à apprendre d’autres langues car nous avons toujours plus de clients étrangers. Maintenant je travaille en cinq langues en plus de l’italien.

BoostYourTrip : Quelles sont selon vous les principales qualités et compétences que doit maîtriser un guide aujourd’hui ?

Lina : Je dirais la langue d’abord, parce que sans la langue on ne communique pas. Parler déjà sa langue correctement, c’est indispensable, et ensuite le mieux possible les langues étrangères. Je pense que les gens sont disposés à pardonner certaines fautes pourvu que l’on puisse faire un beau discours et qu’on puisse tout dire. Naturellement une bonne culture et connaître le sujet que l’on présente.

BoostYourTrip : Auriez-vous une anecdote amusante à nous raconter ou votre meilleur souvenir ?

Lina : Beaucoup ! [Elle rît] Vous me prenez un peu au dépourvu ! Voyons… Je me souviens d’une fois où je faisais une visite avec un groupe scolaire, des enfants qui voulaient visiter le musée égyptien. Je les connaissais déjà car nous avions fait beaucoup de visites ensemble. Ce jour là ils sont arrivés avec un cadeau pour moi : ils m’avaient apporté des dessins sur lesquels ils avaient écrit en hiéroglyphes. J’étais à la fois heureuse et terrifiée, car je ne sais pas lire les hiéroglyphes ! [Elle rît] Heureusement l’enseignante leur avait fait mettre la traduction ! On a des situations comme celle-là quand on travaille comme guide, car on s’attend à ce que l’on sache tout, et ce n’est pas le cas.

BoostYourTrip : Que pensez-vous des marges retenues sur les revenus des guides par les opérateurs du tourisme ?

Lina : Je pense que tout le monde doit travailler. On ne peut pas travailler pour rien et tout le monde doit gagner quelque chose. Naturellement si les agences peuvent faire des bénéfices autrement, c’est mieux pour les guides.

BoostYourTrip : Qu’est ce qui pourrait être fait pour améliorer votre quotidien en tant que guide ?

Lina : A Turin on fait déjà beaucoup de choses. Je dois dire que dans les vingt dernières années j’ai vu des changements incroyables. Déjà tout le centre ville est piéton, ce qui est beaucoup plus commodes pour les visites. Les musées sont de plus en plus beaux et intéressants. Bien sûr, certaines choses pourraient être faites, comme par exemple éliminer les files d’attente pour accéder aux sites. Cela dit, quelque part nous sommes contents de les voir car cela veut dire que les gens les apprécient.

BoostYourTrip : Que pensez-vous du concept BoostYourTrip ?

Lina : Je ne le connais pas bien mais je pense que tout ce qu’on fait pour promouvoir le tourisme, aider les gens à se déplacer plus facilement et leur faire connaître de nouvelles choses est positif. Aujourd’hui tout change très vite, notamment avec le numérique. La manière de voyager a totalement changé et les contacts aussi. Avec internet c’est plus facile. Grâce à internet des personnes peuvent me contacter directement ou voir des avis laissés par d’autres, et cela me fait plaisir car ils me font confiance.

Propos recueillis par Daphnée Michon.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s